Les véritables causes du décès de la chanteuse Aretha Franklin

Les véritables causes du décès de la chanteuse Aretha Franklin

.

Disparue depuis maintenant quelques jours, Aretha Franklin a finalement rejoint les étoiles.

La célèbre reine de la soul s’est éteinte ce jeudi à l’âge de 76 ans. Cette disparition, bien que terrible pour ses fans, n’a pourtant pas été une surprise. La semaine dernière, ses proches avaient annoncé que la chanteuse était "gravement malade".

Admise aux urgences le 12 août dernier, à Détroit, Aretha Franklin avait pu rejoindre sa maison quelques jours plus tard. C’est donc dans sa demeure qu’elle suivait des soins palliatifs. Métamorphosée, la chanteuse ne pesait plus que 39kg selon certaines sources. Et si elle s’accrochait à la vie et espérait s’en sortir, ses proches eux, étaient bien plus pessimistes. « Elle ne va pas bien du tout, avait déclaré sa belle-sœur Cendia Franklin. Elle est très malade. Depuis des mois, elle n'était pas dans son assiette. Sa famille et ses amis sont près d'elle, ils la soutiennent. »

Atteinte d'un cancer du pancréas en 2010, Aretha Franklin avait tenu à démentir cette information peu de temps après sa mise en lumière. « Tellement de choses ont été dites alors qu’elles étaient fausses. Je n’ai pas eu de cancer. J’ai subi plusieurs examens avant de savoir ce qui n’allait pas, assurait-elle en 2011. J’ai appris dans la presse qu’un membre de ma famille avait dit que j’avais un cancer, alors que personne de ma famille n’a tenu de tels propos, à aucun journal. » Pourtant, c’est bien cette maladie qui a emporté l’artiste.

Et pour preuve, ce samedi 18 août, le certificat de décès de la chanteuse à fuité. Un document sur lequel il est écrit noir sur blanc que c’est un cancer neuroendocrinien pancréatique qui a causé la mort d’Aretha Franklin. Libérée de son mal, la Queen of soul peut désormais reposer dans la paix et le Respect.