Le moustique tigre : un insecte particulièrement nuisible

Le moustique tigre : un insecte particulièrement nuisible

N'hésitez pas à signaler sa présence près de vos habitations.


Mieux connaître le moustique tigre et ses dangers.

Originaire d’Asie du Sud-Est, le moustique tigre ou « Aedes albopictus » est capable, dans des conditions très spécifiques, de transmettre des maladies tels que la dengue, la zika ou le chikungunya (voir cycle de transmission virale ci-dessous). De très petite taille, le moustique tigre pique principalement à l’extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d’agressivité à la levée du jour et au crépuscule. Il se développe dans des gites artificiels où stagne l’eau, comme les coupelles des pots de fleurs, les pneus usagés, les encombrants, les jeux d'enfants, les récupérateurs d’eau de pluie, les terrasses sur plots, les gouttières... Il n’a besoin que de petites quantités d’eau pour se développer. Ce moustique a une durée de vie moyenne d’environ 1 mois, et les femelles peuvent pondre environ 200 oeufs tous les 12 jours dans de très petites quantités d’eau principalement dans nos jardins : l’équivalent d’un bouchon renversé lui suffit !

La surveillance dans les zones où le moustique est présent ou susceptible de s’implanter. C’est ce que l’on appelle la surveillance entomologique. Il s’agit de détecter la présence du moustique tigre afin d’agir le plus précocement possible pour ralentir la progression de son implantation géographique.

Cette surveillance est confiée à l’Entente Interdépartementale Rhône-Alpes pour la Démoustication (EIRAD), opérateur de l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes désigné par un marché public. Elle repose sur l’installation et le suivi d'un réseau de pièges pondoirs dans chaque département. De façon prioritaire, ils sont installés dans les sites sensibles et les sites à risque d’importation, mais très ponctuellement au regard de l'importance des secteurs dans lesquels le moustique est susceptible d'être présent.

C’est pourquoi la surveillance de l’extension de l’aire d’implantation du moustique et de sa densification repose également fortement sur les signalements citoyens via le site www.signalement-moustique.fr.