Rumilly : l’attaque de la gendarmerie jugée

Rumilly : l’attaque de la gendarmerie jugée

Les trois jeunes auteurs comparaissent aujourd’hui (mercredi) au tribunal correctionnel d’Annecy.


Ils sont accusés d’avoir attaqué la semaine dernière, dans la nuit du 20 au 21 mai, la caserne de gendarmerie de Rumilly. Âgés d’une vingtaine d’années, ils avaient tiré des mortiers d’artifices sur l’établissement avant de s’enfuir à pied dans les rues. Ce sont des patrouilles ainsi que la vidéosurveillance qui ont permis de retrouver les individus plus tard dans la nuit. Inconnus des services de police, ils n’expliquent toujours pas les motivations de leur acte.