Un journaliste français a perdu la vie en Ukraine

Un journaliste français a perdu la vie en Ukraine

C’est le Président de la République qui a fait la triste annonce ce lundi 30 mai

Ce lundi 30 mai, Emmanuel Macron a annoncé le décès de Frédéric Leclerc-Imhoff, un journaliste français mort en Ukraine. Âgé de 32 ans, le journaliste qui travaillait pour la chaîne BFMTV a été tué alors qu'il tournait un reportage à Severodonetsk où des civils étaient en train d'être évacués lorsque les forces russes ont attaqué le convoi. 

Touché par un éclat d'obus, Frédéric Leclerc-Imhoff n'a pas survécu à l'attaque comme l'a confirmé le Ministère des Affaires Etrangères qui a également "exigé une enquête transparente s’engage dans les meilleurs délais pour faire toute la lumière sur les circonstances de ce drame"

De son côté, Emmanuel Macron a adressé ses condoléances aux proches de la victime et a offert son soutien à tous les journalistes : 

Journaliste, Frédéric Leclerc-Imhoff était en Ukraine pour montrer la réalité de la guerre. À bord d’un bus humanitaire, aux côtés de civils contraints de fuir pour échapper aux bombes russes, il a été mortellement touché. (...) Je partage la peine de la famille, des proches et des confrères de Frédéric Leclerc-Imhoff, à qui j’adresse mes condoléances. À celles et ceux qui assurent sur les théâtres d’opérations la difficile mission d’informer, je veux redire le soutien inconditionnel de la France.